Vivre tout simplement

"La poésie, cette langue que personne ne parle et que tout le monde comprend", la poésie était au coeur de la rencontre entre Jean Cadic et Sophie Denis, auteure et éditrice. L'idée de distiller de la poésie dans notre quotidien sur des supports éthiques l'a séduite d'emblée. Au point d proposer aux côtés de ses livres quelques unes des créations des Mots d'oiseaux cet été sur des marchés ici et là. "Nous avons des points communs dans l'intérêt porté à une certaine humanité et une certaine esthétique" souligne Sophie.


Sa maison d'édition, Vivre tout simplement, est née d'ateliers d'écriture animé par Michel Suzzarini avec des livres de collectifs d'auteurs. Sont venus ensuite des livres d'auteurs au singulier que Sophie accompagne, mise en forme du manuscrit, maquette, promotion, distribution.  "La ligne éditoriale est basée sur le concept de "trace". nous avons développé des livres Patrimoine, des récits de vie et je m'attache particulièrement à la collection "Les remarquables". Portraits d'artistes, ils sont construits sur le recueil de paroles mis en forme "pour faire ressortir le rythme, , la poésie, la profondeur des propos et de la personne. Ces livres ont cinq thèmes communs, terre, chant, langue, transmission, liberté. des thèmes assez vastes pour s'exprimer et thèmes d'engagement et de réflexion pour éclairer la démarche, l'univers et les choix artistiques". Les ouvrages réalisés avec Yann Fanch Kemener et avec le groupe Tri Yann ont reçu un très bel accueil.


"Nos accointances portent sur la recherche d'un ensemble poétique. Comme dit Yann Fanch Kemener, "la poésie est une posture dans la vie". Et bien sûr sur le concept de traces. Que laissons-nous de notre histoire ? Quel sens donnons-nous à nos actes ? Comment y inclure la beauté? Finalement des questionnements d'ordre philosophiques".


A découvrir, le roman "Il requiem" co-écrit par Sophie Denis et Michel Suzzarini. Une oeuvre poétique reflétant l'île d'Ouessant, son "il" intérieur, et les tourments d'Ethel, son personnage principal. 


Écrire commentaire

Commentaires : 0